10 Racines de vétiver (tiges de Khamaré)

9,99

Basé sur 1 avis

Voir les avis

Description

L’Afrique est un continent qui a décidément énormément à offrir. Cette terre fertile renferme de nombreux trésors qui ne demandent qu’à être découverts. C’est le cas de la tige de khamaré. Que l’on connaît plutôt en français sous le nom de racine de vétiver. 

Découvrons ensemble cette racine africaine qui a énormément de vertus thérapeutiques. 

Présentation de la tige khamaré 

Si vous avez déjà entendu parler du vétiver, c’est peut-être seulement pour son essence qui est très utilisée en parfumerie. En effet, cette plante est très appréciée par les grandes maisons de parfumerie pour son odeur boisée. 

Appelée aussi Chrysopogon nigritanus, c’est une plante qui pousse sous forme de touffes vertes à longues feuilles. Originaire d’Inde, le khamaré a rapidement été introduit sur d’autres continents, notamment pour pouvoir exploiter son essence aromatique. Aujourd’hui, il pousse largement sur le continent africain. Principalement au Nigeria, en Afrique du Nord, de l’Est ainsi qu’en Afrique Centrale. 

Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont bien les racines du vétiver ! Celles-ci poussent à la verticale, et peuvent s’enfoncer jusqu’à 2 à 3 mètres dans le sol. Elles sont par la suite récoltées, puis laissées sécher, avant de les tresser pour une meilleure conservation. 

Celle que l’on appelle donc tige de khamaré porte bien d’autres noms vernaculaires, en fonction du lieu de culture : gongoli, khaméré, sodhoré ou encore cepp. Et vous pourriez aussi le rencontrer sous d’autres appellations ! 

 

La racine de vétiver, la plante naturelle des femmes

On dit que cette plante médicinale est la plante des femmes par excellence. En Afrique, et plus précisément au Sénégal, la tige de khamaré fait partie d’une coutume bien spécifique : le Magno compé. Que l’on traduit en langue Soninké par la chambre nuptiale. Cela fait donc référence à la fameuse « nuit de noce » entre le mari et sa femme. Les femmes Soninké offrent alors des cadeaux à la future épouse. Et parmi ces présents, peut apparaître le fameux gongoli. Une tige de khaméré qui apporte de nombreuses vertus à celle qui en consomme quotidiennement. 

On peut aussi donner la racine de vétiver à la femme mariée pendant les jours qui suivent son mariage. Elle peut ainsi boire le khamaré en infusion, ou mélangé avec une bouillie à base de riz.

Voyons tout de suite pourquoi cette plante est considérée comme une panacée pour les femmes ! 

Quels sont les bienfaits de la tige de khamaré ? 

La tige de vétiver possède un grand nombre de vertus. Un peu comme la célèbre rose de Jéricho, on la conseille aux femmes à tous les stades de leur vie. 

Voici ses bienfaits : 

  • La tige de khamaré possède des propriétés purifiantes et désinfectantes pour le corps de la femme ; 
  • Elle permet de lutter contre les mauvaises odeurs vaginales, tout en protégeant la flore vaginale des impuretés ; 
  • Cette racine africaine prévient contre les infections urinaires et vaginales ; 
  • On la donne aux femmes après leur accouchement car elle permet d’apaiser les douleurs. Mais parce qu’elle agit aussi comme un pansement naturel en cas de blessures internes ; 
  • La tige de vetiver lutte naturellement contre la sécheresse vaginale. Et peut donc être conseillée aux femmes qui approchent de la ménopause ; 
  • Elle permet aussi d’améliorer la glaire vaginale ; 
  • Utile pour aider à resserrer les muscles du vagin ainsi que pour le raffermir ; 
  • Les femmes ayant des syndromes prémenstruels douloureux pourront utiliser le khaméré pour calmer les maux de ventre ; 
  • Toujours dans le cadre des menstrues, cette tige permet d’agir pendant le cycle. Notamment en facilitant l’écoulement des déchets et du mauvais sang ; 
  • Aide à lutter contre les pertes blanches malodorantes ainsi que contre les démangeaisons ; 
  • C’est un aphrodisiaque naturel, que vous pouvez prendre en complément du libido miel ;
  • Le gongoli améliore nettement le transit et la digestion ; 
  • La mère allaitante peut consommer cette tige de vétiver en infusion pour apaiser les première coliques du nourrisson. Ainsi que pour réduire les ballonnements ; 
  • La tige de khamaré est efficace pour booster la fertilité de la femme tout comme une cure de pollen de palmier et miel d’euphorbe. Elle est notamment connue pour son action contre les trompes bouchées. 

Comment utiliser cette racine de vétiver ? 

Le gongoli se présente sous sa forme naturelle, en tige, ou sous forme de poudre. Il peut ainsi se consommer de diverses façons, selon le besoin que l’on a. 

En infusion tiède 

  • 3 à 4 tiges de khamaré d’environ 20 cm
  • 1,5 L d’eau 

Faire bouillir 10 à 15 minutes puis laisser tiédir. Retirer les tiges puis mettre en bouteille. 

Vous pouvez boire cette infusion à raison de 2 à 3 tasses par jour contre l’infection urinaire. Pour aider à déboucher les trompes de Fallope, nous vous conseillons d’étendre cette cure sur 3 mois. 

Pour la toilette intime 

Sachez que l’infusion froide peut être utilisée lors de la toilette intime. (Contre la sécheresse vaginale et autres problèmes intimes). 

À savoir : 

  • Les racines peuvent se réutiliser jusqu’à 5 fois. 
  • Le khamaré peut aussi être utilisé en infusion froide. 
  • Nous vous conseillons une utilisation régulière du khamaré afin d’apprécier ses bénéfices. 
  • Il peut aussi être utilisé en encens afin de diffuser une odeur agréable dans la maison. On peut aussi le déposer dans les placards afin de parfumer agréablement les vêtements. 

La recette avec le gongoli 

La tige de gongoli peut être couplée avec le gowé, une graine redoutablement efficace lorsqu’elle est bien utilisée. 

Pour une boisson aphrodisiaque, mais aussi contre les douleurs de règles, voilà une petite recette très simple à réaliser : 

Ingrédients

  • Graines de gowé 
  • Brindilles de vétiver 

Recette à base de racine de vétiver

  1. Laver les graines de gowé ainsi que les tiges de khaméré 
  2. Ajouter les graines dans de l’eau et faire bouillir 20 minutes 
  3. Laisser refroidir 
  4. Verser dans une bouteille propre
  5. Ajouter 3 à 4 tiges (pour 1,5L d’eau)
  6. Conserver la bouteille au frais 

Précautions 

Le khamaré n’est pas une plante qui présente de terrain allergène ou de risque quelconque pour la santé. Néanmoins, nous vous conseillons de rester toujours vigilant avec l’utilisation des compléments alimentaires. 

Veuillez vous adresser à votre médecin pour toute question médicale. 

Conservation 

Vous pouvez tout à fait conserver les tiges dans une boîte hermétique. 

Après utilisation du gongoli, laissez sécher les tiges sur un papier absorbant plusieurs heures. Puis rangez-les.

Avis à propos du produit
0
1★
0
2★
0
3★
0
4★
1
5★
10/10


Basé sur 1 avis

  • Indra G.
    Publié le février 18, 2021 à 11:51 (Date de commande : Le février 6, 2021 à 12:27 )
    5

    Excellent goût